20 mois ! C’est l’écart qu’ont les filles…

Certains pensent que c’est déjà beaucoup, d’autres nous ont dit qu’on était fous (et ça rime en plus 🙂 )

Comme vous avez pu le lire, C. s’est installée avec un peu d’avance. Chez nous, on n’appelle pas ça un accident mais plutôt une surprise !

La surprise elle a été un peu dure à encaisser au début et puis tout le monde y a été de son petit conseil : « T’inquiète pas, elles vont s’élever toutes seules » « Si tu as deux filles c’est pratique, pas besoin de racheter des vêtements » « Au moins c’est fait, vous n’êtes pas obligés de vous remettre dans les couches »…

OK !!! Mais en réalité, ça s’est passé comment ??

C’est simple, on en A CHIE !

On en a chié parce que la grande a été jalouse de la petite quand je l’allaitais.

On en a chié parce que la grande demandait beaucoup d’attention à un moment où la petite en avait encore plus besoin.

On en a chié parce que la petite a été un bébé difficile (nuits au bout de … longtemps, énormes difficultés au moment du sevrage puisqu’on a quand même dû changer 7 fois de lait…, grosses angoisses de séparation d’environ 11 mois…)

On en a chié parce qu’on commençait à peine à sortir de l’eau avec la grande et on a remis ça avec la petite !

On en a chié parce qu’elles se réveillaient mutuellement alors qu’elles dorment dans deux chambres différentes.

On en a chié parce qu’on a abandonné pas mal de principes pour notre santé physique et mentale.

Et pourtant…

On est super content de voir la complicité qui s’est créée entre elles.

On est super content de voir à quel point elles s’aiment déjà. E. n’a aucun souvenir de la vie sans C. Elles se font des bisous, des câlins… tout le temps. Dès que l’une pleure, l’autre va la réconforter en lui amenant son doudou, en la prenant dans ses bras…

On est super content de voir qu’à 18 mois et 3 ans elles commencent à bien jouer ensemble et qu’on arrive à avoir des petits moments tranquilles.

On est super content de se dire que bientôt les couches, les balades avec 100000 trucs à prendre, la poussette, le lit parapluie… ce sera fini !

On est super content de voir que E. prend son rôle de grande sœur à cœur et s’occupe super bien de C. Elle lui apprend même des trucs qu’on lui avait appris petite.

Evidemment on n’est pas au bout des difficultés mais avec l’arrivée du langage on sent que C. grandit de plus en plus et prend pour modèle sa sœur. C’est trop mignon !

Bref, on en a chié, c’est pas fini

on va encore en chier mais on les aime !

Publicités