Mais où est passé le temps où bébé tenait à peine dans nos bras, où il était si fragile qu’on avait peur de le casser… Aujourd’hui E. a 3 ans et qui dit 3 ans dit école !

Ca fait longtemps qu’on en parle avec elle. Elle veut souvent voir l’école de maman, savoir ce qu’on y fait alors on raconte en y mettant plein d’enthousiasme.

Seulement voilà, E. a passé 3 ans à la crèche dans les mêmes locaux et avec les mêmes personnes. Du coup, en bonne maman stressée (qui plus est maîtresse), j’avais peur qu’elle soit paniquée.

15 jours après la rentrée, c’est l’heure du bilan !

L’école de notre village est une toute petite école. Elle est située à 500 m de chez nous. Nous avons eu la chance de pouvoir passer une matinée au mois de juin dans la future classe de PS mais pas avec la bonne maîtresse ! E. avait aimé cette matinée mais s’était mise à hurler lorsque j’étais allée remplir quelques papiers dans le bureau de la directrice.

Du coup j’ai pas mal stressée pendant les vacances et la veille de la rentrée, j’étais toute émue et TRÈS frustrée. En tant que maman maîtresse, pas de rentrée scolaire avec son enfant. J’ai fait la mienne de mon côté et E. a fait la sienne avec papa.

IMG_20160901_084157.jpg

E. était très impatiente. Elle s’est préparée en un éclair et il a fallu que mon mari l’occupe avant l’HEURE. Arrivée là-bas, elle a redécouvert ce nouvel univers, s’est mise à jouer, a parlé un peu à la maîtresse et puis… elle a VIRE son père ! : « Papa, c’est bon tu peux aller travailler ! ». Autant vous dire que mon mari était un peu perplexe mais il a décidé d’y aller.

IMG_20160901_090133.jpg

Il m’a tenue au courant et j’ai ensuite attendu… longtemps…

A 15h30, j’ai vite quitté ma classe et je me suis empressée de rejoindre l’école qui n’était pas encore ouverte (J’étais persuadée qu’elle ouvrait à 16h. C’était 16h15 !) Le dernier quart d’heure a été très long, évidemment.

Heureusement l’ATSEM m’avait vue et m’a rassurée avec des gestes à travers la vitre 😀

La porte s’est ouverte… Et… j’ai retrouvé ma grande ! Qu’est ce qu’elle avait grandi d’un coup ! J’étais fière ! Et elle, elle était super fatiguée…

J’ai commencé à la questionner comme je le fais maintenant tous les jours quand je peux aller la chercher. Je reçois tous les jours comme réponse à la question « Tu as fait quoi aujourd’hui ? » un joli « Je sais pas ! ».

Ce qui compte le plus c’est de voir à quel point elle est heureuse de partir le matin, à quelle vitesse elle se prépare, et ce sourire lorsqu’elle me voit à la porte de sa classe !

img_20160909_084734485

Bref, je crois qu’elle lui plait bien son école

(et à moi aussi !)

 

 

 

Publicités